En arrivant près des Caps Fréhel et Erquy, je savais déjà que j’aurais trop peu de temps pour explorer ces petits bijoux de nature de notre belle France dans leurs moindres recoins.

Je cherchais donc un moyen de pouvoir découvrir les 2 Caps dans le temps imparti en m’adonnant à mon activité préférée – la randonnée – car l’idée d’aller marcher sur ces Grands Sites de France m’emplissait d’un bonheur non dissimulé.

Je décidais d’en parler à Guy, heureux tenancier du camping partenaire Sites et Paysages où j’avais posé mon van pour 3 nuits. Il me donna tout de suite la solution !

Les Caps de Fréhel et Erquy en vélo électrique

Comment j’en suis arrivé là ?

J’avais bien amené mon vélo mais quand j’en parlais à Guy, il me fit une jolie grimace ! Il faut dire que je lui avais présenté comme ça:

Guy, je vais prendre mon vélo pour aller visiter tout ce dont tu m’as parlé sur la journée de demain ! Ça le fait le camping – Cap d’Erquy – Cap Fréhel – randonner un peu – et revenir !?

Ses yeux et ses mains avaient commencé à dessiner des collines, des montées, des descentes à n’en plus finir et après un très poli « t’es très sportif !? », il me proposa gentiment de me prêter un vélo électrique. Adorable !

J’ai accepté pour 2 raisons: 1/ je suis sportif mais pas « très » sportif 2/ J’allais tester un VTT électrique pour la première fois ! Chouette

Pour aller loin, ménage ta monture.Click to Tweet

Et au final, j’ai bien fait d’accepter sa proposition ! En effet, partir en mode « cycliste du tour » ne m’aurait pas permis de m’arrêter quand je le voulais (et surtout repartir comme si de rien n’était), d’aller explorer sans compter (et toujours redémarrer) et aussi d’assouvir ma soif de randonnée sur les 2 caps ! Comme me dirais mon vieux maître, « pour aller loin, ménage ta monture » ! Au final, j’ai donc passé une superbe journée de balade que je partage avec vous là, tout de suite.

Fréhel et Erquy - Parc Naturel du Cap d'Erquy

Mon itinéraire

Vélo électrique chargé à bloc, appareil photos, casquette, crème solaire, c’est parti !

J’avais le programme pour la journée, vérifié, complété et validé par mon ami Guy et au final tout s’est passé comme prévu ! Ce jour-là, j’ai parcouru 60 kms en vélo dans le plus grand bonheur de pouvoir garder la tête en l’air pour admirer le paysage défiler sous mes yeux… Et j’ai marché entre 15 et 20 kms en prenant le temps de m’arrêter prendre des photos et à chaque fois, regrimper sur ma monture sans une seule fois avoir l’idée de rebrousser chemin !

Un superbe itinéraire que je partage avec toi ci-dessous.

Randonner sur les Caps Fréhel et Erquy

Randonner au Cap d’Erquy

L’avantage de venir au Cap d’Erquy à vélo, c’est que vous pouvez vraiment vous rendre à l’extrémité du Cap avec votre engin écologique. Les vélos électriques sont cordialement acceptés sur le joli chemin blanc (généralement emprunté par les marcheurs) qui mène à la pointe.

Fréhel et Erquy - Pointe du Cap d'Erquy

Autrement, un parking dédié à l’automobile ou tout engin motorisé se trouve à 2-3 kms de la pointe. C’est très bien mais dans mon cas, avec une journée chargée comme celle que j’avais prévue, j’étais content de pouvoir commencer ma randonnée directement dans le parc naturel.

Fréhel et Erquy - Carte Cap d'Erquy

L’arrivée au Cap d’Erquy est sublime ! La vue, libérée de tout bâtiment ou véhicule, s’offre à vous dans le plus bel écrin de nature sauvage. Buissons bas battus par les vents, falaises de rochers blancs plongeant dans une mer turquoise, j’ai pris mon pied (façon de parler, on s’entend) ! Après quelques sauts de bouquetin sur les rochers pour admirer la(es) vue(s), le sentier des douaniers m’ouvrait les bras. Je l’ai embrassé pendant 2h en faisant une petite boucle me faisant revenir sur mes pas par l’intérieur du parc.

Fréhel et Erquy - Cap d'Erquy

Le détail de cette balade se trouve là. Comme vous le verrez sur le descriptif, il n’y a aucune difficulté, très peu de dénivelé et le parcours vous offre des vues juste magnifiques sur le Cap d’Erquy !

Fréhel et Erquy - Falaises du Cap d'Erquy
Fréhel et Erquy - Paysage du Cap d'Erquy

Randonnée du Cap Fréhel au Fort Lalatte

Autant la route côtière qui part de l’extrémité ouest de Fréhel (au nord de Plurien) est somptueuse, autant l’arrivée au Cap est un peu dénaturée par l’empilement de véhicules en tout genre sur l’immense parking qui longe le phare. Une fois ce détail passé, c’est le monde qui surprend, tant la destination est prisée.

Encore une fois, le vélo a l’avantage d’offrir l’entrée gratuite sur le site alors que le parking vous en coûtera entre 2, 3 et 5€ dépendant si vous arrivez en moto, voiture ou camping-car.

Une fois les chaussures de rando au pied pour emprunter le sentier (faisant partie du sentier des douaniers) pour marcher jusqu’au Fort La Latte et passer l’attroupement des premiers centaines de mètres, le calme revient pour laisser place à la nature.

Fréhel et Erquy - Cap Fréhel

On s’arrête tout d’abord au niveau des observatoires pour admirer guillemots, pingouins torda, cormorans huppés, mouettes tridactyles, goélands marins, goélands bruns, goélands argentés (etc.) de la 2ème réserve ornithologique des Côtes d’Armor.

Et puis go ! Les 10 kms A-R de sentiers en bord de falaises pour aller admirer le Fort La Latte me feront oublier le monde. Là encore, ce fut une superbe balade sans difficulté particulière. Elle propose de superbes points de vue sur l’océan, les falaises et sa nature toute bretonne en offrant des contrastes colorés très photogéniques. Je me suis éclaté ! Faute d’argent (5,70€ l’entrée) et de temps, je n’eus pas l’opportunité de pénétrer l’enceinte du Fort La Latte, mais rien que la vue du sentier et au plus proche du vestige est un bonheur pour les yeux.

Fréhel et Erquy - Fort La Latte vu du sentier des douaniers
Fréhel et Erquy - Fort La Latte

Coups de cœur et Infos pratiques

Mes coups de coeur

Le retour en vélo électrique se fit sans embûche (sauf peut-être une petite averse bretonne après une journée entière de soleil radieux) et c’est une heure environ qui m’aura fallu pour regagner mes pénates. L’aller a été moins directe et plutôt côtier. Guy avait agrémenté mon parcours de petites surprises que je partage avec vous ci-dessous:

  • La plage de Caroual: immense, superbe, pour se promener ou poser sa serviette.
Fréhel et Erquy - Plage de Caroual
  • Le parc naturel du Cap d’Erquy: plus sauvage que son voisin, son rocher et ses plages du Lourtouais, Portouais et du Guen en font l’une de mes destinations préférées de ce début de tour de France.
Fréhel et Erquy - Plage du Lourtouais
Fréhel et Erquy - Plage du Guen
  • L’îlot Saint Michel: outre le fait qu’on ne peut s’y rendre qu’en bateau et qu’on ne le verra généralement que de la côte, c’est beau et les plages qui lui font face, près de la Pointe du Champ du Port, sont très chouettes.

Bon plan: A vélo, lorsque vous reprenez la route vers l’îlot Saint Michel, prenez le plus possible les chemins côtiers lorsqu’ils sont autorisés pour les 2 roues. Les paysages y sont magnifiques !

Fréhel et Erquy - Pointe du Champ du Port
Fréhel et Erquy - Îlot Saint Michel
  • Le vélo électrique: découvrir Fréhel et Erquy avec cet engin, que je n’avais jamais testé, a vraiment été TOP ! Cela permet un accès facile et écologique aux lieux de nature, même à plusieurs dizaines de kilomètres, sans préparation particulière et sans être un cycliste invétéré. De plus, cela permet de faire plusieurs activités sans avoir à choisir et son utilisation, si elle n’est pas sans effort, est simple et efficace. J’adore !
  • Si vous êtes en vélo, arrêtez vous juste avant d’arriver à la plage de Fréhel, en haut de la falaise. La vue sur la plage et le Cap est magnifique et c’est un endroit sympathique pour pique-niquer.
Fréhel et Erquy - Plage et Cap Fréhel - vue des falaises

Infos pratiques

 


 

Même si j’ai eu trop peu de temps sur Fréhel et Erquy, j’en garde un très beau souvenir !

Un grand merci à Guy, Pascaline et Corentine pour leur accueil au camping et leurs conseils avisés pour voir toutes ces merveilles dans les meilleures conditions !

La route entre ces 2 sites remarquables, si elle monte dur, est vraiment magnifique et le vélo avec assistance électrique m’aura permis d’en profiter un maximum ! J’espère revenir un jour pour parcourir de nouveau les Caps Fréhel et Erquy ; mais cette fois-ci, par le GR34 dans son entier et avec du temps pour profiter encore mieux de cette belle destination de France !


Benoît Richer

Blogueur Photographe Voyageur, je voyage, je m’aventure et je partage. J’espère que vous aurez envie de vous étonner avec moi, commenter et me faire part de vos ressentis !

Carnet de route d'une découverte des Caps Fréhel et Erquy en alternant vélo électrique et randonnée, coups de cœur, infos pratiques et photos

Commentaires

Commentaires

Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

83 Partages
Tweetez12
Partagez56
Enregistrer10
+1
Partagez5
%d blogueurs aiment cette page :