Témoignages sur le bonheur

Inspiré par d’autres humains tels que l’auteur de la page FB « Humans of New York » ou « L’inconnu du tramway » de Nantes, j’ai en tête ce projet de rapporter dans ces pages des témoignages d’humains du monde.

Ma première idée est d’ouvrir une fenêtre sur « le bonheur » dans ce monde.

Comment les humains du monde voient-ils le bonheur ? Comment est-il représenté à leurs yeux ?

Pour moi, c’est un projet de voyage, un autre moyen pour aller vers l’autre et parler d’un sujet qui, il me semble, nous rapproche tous, quel que soit l’endroit d’où nous venons, quelles que soient notre nationalité et notre couleur de peau.

Pour vous, j’espère modestement que cela vous donnera une fenêtre sur des humains du monde, leurs pensées, leurs visions du bonheur et comment ils le partagent, un moyen de nous rapprocher j’en suis certain et j’en suis presque aussi sûr un autre moyen de vous transmettre une tranche de bonheur et vous aider à trouver le(s) vôtre(s).

La recette du bonheur

  • Des rencontres, des discussions autour d’un verre, d’un thé, d’un repas ou tout simplement dans la rue.
  • Une photo pour ceux qui voudront bien que je mette un visage sur leurs paroles.
  • Une traduction de leur(s) bonheur(s) qui je l’espère, fera le vôtre.

Ceux qui découvrirons cette page et qui auront envie de participer ou de m’aider à rencontrer d’autres humains prêts à participer à ce projet sont les bienvenus. N’hésitez pas à me contacter ici.

Liberté: un rêve de bonheur pour Abdel.

A. a eu la gentillesse de vouloir partager son idée du bonheur. Bien qu’il soit marocain, il ne parle pas très bien le français et a préféré s’exprimer en anglais, un témoignage que je trouve poignant. Vous pouvez l’écoutez et que je vous le traduis ci-dessous.

Abdel. est un jeune homme de 27 ans, un enfant des bidonvilles de Casablanca qui s’en est sorti. « Ma maman m’attachait le pied à la table quand j’étais petit et en âge de ramper partout… Elle ne voulait pas que je me retrouve dans la rue… » Aujourd’hui, il travaille pour une entreprise européenne installée au Maroc et parvient à survivre. Comme beaucoup de marocains, il doit aider sa famille et comme beaucoup de marocains, il aimerait avoir la liberté de pouvoir voyager, sortir du pays et parcourir le monde.

Traduction du bonheur d’Abdel

Le bonheurBonheur d'Abdel

Et bien le bonheur c’est… Je ne sais pas. Je ne suis pas très heureux moi-même mais j’ai toujours eu soif d’être libre.

Je pense que la liberté peux m’apporter le bonheur.

Le fait que je sois du Maroc et que je ne sois pas assez riche pour voyager à l’étranger, traverser les océans, rencontrer les gens, juste avoir un sac sur le dos et voyager, vivre d’autres expériences; parfois ça me déprime, je n’apprécie plus la vie.

Donc pour moi, je crois que mon bonheur, ce serait la liberté.

Comme je l’ai déjà dit, être marocain est très dur car tu ne peux pas voyager. Si tu veux le faire, tu as besoin de visas, tu dois suivre de longues procédures… Ce sont beaucoup de difficultés et parfois ça vous fait déprimer.

J’adore voyager, rencontrer de nouveaux amis, ça me rend heureux ! C’est ce qui me donne goût à la vie, ce qui me donne le sourire. Ça me rend vraiment heureux de partager avec les gens, tu n’as plus l’impression d’avoir un poids sur les épaules ! Tu vois ce que je veux dire ?

Tu n’as pas l’impression d’être attaché à quelque chose, que tu es obligé de faire quoique ce soit, tu es juste LIBRE ! Comme un oiseau, tu peux juste t’envoler… Pas de frontières, pas de barrières, tu vas où tu veux, tu t’asseois où tu veux. Et tu peux t’envoler de nouveau… C’est juste magnifique !

As-tu vraiment l’impression d’être en prison ?
Oui, j’ai l’impression d’être en prison, un oiseau dans une cage.  Les gens te regardent et pense que tu es heureux: « Ce petit oiseau dans sa cage, nourrissons-le, donnons-lui des choses, ça va le rendre heureux ». Mais non.

Je ne sais pas quoi dire mais c’est ce que je ressens.

Tu ne vas pas forcément avoir le bonheur pour toute une vie, peut-être seulement des moments, mais je pense que voyager pourrait me donner ce goût du bonheur et j’aimerais pouvoir y goûter. Oui, je crois que c’est ça le bonheur… La liberté.

 


Benoît Richer

Blogueur Photographe Voyageur, je voyage, je m'aventure et je partage. J'espère que vous aurez envie de vous étonner avec moi, commenter et me faire part de vos ressentis !

Commentaires

Commentaires

Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

36 Partages
Tweetez
Partagez36
Enregistrer
+1
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :