Congé sabbatique: informations, liens utiles et conseils

10 ans que j’y pense et un peu plus de 6 mois que je prépare mon tour du monde. Caler son congé sabbatique, comprendre ce que je veux faire pendant mon voyage, dresser un itinéraire idéal pour moi, régler l’administratif du voyage (passeport, visas), faire les vaccins nécessaires pour les pays que je vais traverser, penser à ce que j’emmène avec moi (préparer mon sac à dos), me poser les bonnes questions pour tenter de ne rien oublier et partir sur la route le plus sereinement possible, c’est toute une préparation avant de partir faire son tour du monde !

Dans cet article, je vais vous donner quelques informations, liens utiles et conseils sur le congé sabbatique.

Le congé sabbatique est un droit pour les salariés français. En effet, après quelques années à se donner pour son travail, nous avons la chance de pouvoir nous arrêter de 6 à 11 mois pour réaliser un projet personnel. Pas forcément un tour du monde ! Mais pour tout projet personnel qui nous tient à cœur (monter sa boîte, prendre soin de ses jeunes triplés etc.). C’est une grande chance ! Et oui ! Il est aussi possible de le faire dans d’autres pays bien sûr, mais souvent c’est un arrêt total qui est nécessaire: démissionner.

Vous vous posez la question ? Toutes les réponses sont sur le site du Ministère du Travail ici.

En bref, les avantages et les inconvénients:

Les avantages
  • Vous avez de 6 à 11 mois libres et vous retrouvez votre travail en rentrant.
  • Vous gardez vos droits à la Sécurité Sociale (la limite est de 12 mois). Les informations ici.
  • Vous pouvez recommencer… Tous les 6 ans (et 36 mois dans la même entreprise) de travail.
Les inconvénients
  • Vous repousser votre départ à la retraite d’autant de mois que le congé sabbatique (vous y pensez vous ?)
  • Votre employeur peur refuser une seule fois ou repousser votre départ jusqu’à 6 mois après la date prévue si il a finalement besoin de vous
  • Attention à bien jouer carte sur table avec votre employeur, l’objectif n’est pas de se retrouver au placard en rentrant…

Bien préparer son employeur

Selon votre niveau de poste dans l’entreprise, il est tout de même préférable de bien préparer votre employeur et avoir conscience des freins qui pourraient l’amener: soit à refuser, soit à vous en vouloir… Il me semble assez clair que si la situation est tendue entre votre employeur et vous, poser un congé sabbatique, même si légal, rimera peut-être avec future démission ou possible rupture dans la carrière que vous meniez dans votre entreprise.

De mon côté, je prépare mon chef depuis plus d’un an. J’ai commencé par lui en parler au détour d’une pause café, puis j’ai un peu tâter le terrain sur ce que pourraient être ses réactions à une telle demande pour enfin lui présenter mon projet et finalement poser ce congé sabbatique avec son accord.

Si vos relations avec l’employeur sont saines et plutôt constructives, voici mes conseils:

  • Soyez clair et franc. Rien ne sert de cacher le projet que vous avez, votre employeur pourrait tomber sur votre blog.
  • N’hésitez pas à décrire votre projet: voyagez-vous pour vous même (une année à vous reposer )? Pensez-vous à avoir des activités type humanitaire, WOOF, sportives ? Sachez que votre employeur (s’il est mâlin) cherchera toujours à valoriser les expériences que vous aurez pu acquérir  pour sa propre entreprise
  • Informer votre employeur le plus tôt possible. Selon votre poste, pensez qu’il doit s’organiser pour vous remplacer ! La prévenance légale de 3 mois avant la date de votre départ peut être insuffisante.
  • Si c’est seulement une pause pour vous et que vous comptez bien revenir, restez flexible (êtes-vous à quelques mois prêts ?) et essayer de préparer votre retour ou tout du moins n’hésitez pas à en parler. Cela vous permettra de sécuriser votre départ (et votre retour) et parfois même d’avoir un accord complice.
Qui n’a pas rêvé de partir autour du monde dans sa vie !?

La lettre à l’employeur

Une fois que vous aurez bien préparer le terrain et dores et déjà obtenu l’accord tacite de votre employeur, la lettre est un point de détail.

L’important est de l’envoyer au minimum 3 mois avant la date de départ prévue pour ne pas se voir opposer un refus par le RH qui n’est pas forcément dans la boucle des échanges et qui du coup, respectera la loi et la durée légale de prévenance.

Le 2ème point, c’est de bien l’envoyer en courrier recommandé avec accusé de réception, réglementation oblige !

Voilà ! Vous savez tout ! Y’a plus qu’à !

Benoît Richer

Blogueur Photographe Voyageur, je voyage, je m'aventure et je partage. J'espère que vous aurez envie de vous étonner avec moi, commenter et me faire part de vos ressentis !

Commentaires

Commentaires

Pin It on Pinterest

Tu aimes !?

Partage avec tes amis !

Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

%d blogueurs aiment cette page :