C’est une activité passionnante, accessible, saine ; et pourtant, il est important d’avoir quelques règles simples en tête avant de débuter la randonnée.

En effet, si certains terrains de jeu sont plus accessibles que d’autres, il est bon de se rappeler que la nature, si magnifique et attirante soit-elle, peut aussi apporter son lot de dangers.

Randonneur depuis de nombreuses années et avec des expériences en plaine, en haute montagne et même en forêt amazonienne, je vous donne 6 règles simples pour bien vous préparer avant de vous lancer sur les sentiers.

Itinéraire, carte

Il y a des itinéraires plus simples et « évidents » que d’autres ; dans les parcs naturels partout dans le monde, les sentiers sont par exemple très encadrés et il est difficile de se perdre. De plus il y a souvent du monde.

Ailleurs, bien connaître son itinéraire est nécessaire.

Du coup, avoir avec soi un plan, une carte, un topo-guide ou une application GPS sur son smartphone un vrai plus, particulièrement en haute montagne où se perdre peut rapidement prendre un caractère dangereux.

Sur votre itinéraire, identifier les points d’eau où vous pourrez vous ravitailler (fontaines, refuges, villages…) vous permettra de connaître la quantité d’eau dont vous aurez besoin au départ de votre randonnée.

 

Savoir identifier la difficulté de sa randonnée

Avant de s’intéresser à la difficulté de sa randonnée, il me semble tout d’abord indispensable de déjà bien connaître sa propre condition physique. Ceci dit, si vous commencez et n’êtes pas certain de votre niveau, voici quelques éléments qui pourront vous aider à estimer la difficulté d’une randonnée:

Dans les pays où la randonnée est codifiée et les sentiers balisés:

  • La cotation des randonnées, les barèmes présentent la même logique : Niveau 1: pour débutant, peu de difficultés jusqu’au Niveau 4 (voire 5) : pour très bon marcheurs, difficile, voire alpin. Cela vous donne une première idée.
  • Obtenez l’itinéraire et regardez les distances et dénivelés.
  • Un marcheur en bonne condition physique a un rythme moyen de 4-5 kms/heure en plaine (dénivelé limité) et 3-4 kms/heure en montagne (varie aussi selon les conditions climatiques). Avec les données précédentes, calculez le temps de marche minimum (sans comptez les pauses).
  • Les autres données à prendre en compte : randonnée à la journée ou sur plusieurs jours | Poids du sac | Conditions climatiques

Pour les autres pays où il est plus difficile d’obtenir des informations:

  • le seul véritable moyen, lorsque peu d’informations sont disponibles, est de demander aux locaux
  • Gardez à l’esprit que les informations que vous obtiendrez sont bien souvent imprécises
  • Soyez prévoyant : prenez une marge concernant le temps de marche annoncé
  • Si cela vous semble trop dangereux ou difficile, faites demi-tour.
  • Ayez toujours le minimum d’équipement (voir plus bas).

Consulter la Météo tout au long de son trek

La Météo en Randonnée

Connaître les conditions climatiques de sa randonnée est indispensable. En effet, si l’impact est moindre pour une randonnée à la journée ou en plaine, les conséquences peuvent être importantes pour une randonnée en haute montagne ou/et sur plusieurs jours.

Cela vous permettra :

  • D’adapter votre équipement
  • D’anticiper (partir plus tôt, rester au refuge…)
  • De modifier ou adapter vos dates de départ
  • D’être vigilant pour plus de sécurité

Dans les pays où les informations en ligne ne vous semble pas fiables, consultez les locaux.

Débuter la randonnée: Bien choisir son équipement

Choisir le bon équipement pour aller randonner à la journée, et particulièrement en itinérance sur plusieurs jours est nécessaire.

La priorité de tout randonneur : partir léger ! Avec les progrès technologiques, il est possible d’emporter tout le matériel nécessaire sans pour autant se charger comme une bourrique.

Avant de partir, sélectionner les bons articles et peser systématiquement son sac est indispensable et permettra, surtout sur de longs trajets, de continuer à prendre son pied, jour après jour.

Lorsque vous voyagez et avez prévu l’équipement pour randonner sur 1 ou plusieurs jours, tentez de laisser le superflu dans l’auberge où vous passez la dernière nuit avant de partir. Souvent si vous prévoyez de revenir passer une nuit après la randonnée, cela ne pose pas de problème. Cela vous permettra de partir avec juste ce dont vous avez besoin et éviter de vous surcharger.

Dans votre sac à minima :

  • Ne vous surchargez pas mais par sécurité, ayez toujours avec vous de quoi recharger les batteries (sucre, fruits secs…) et de l’eau (2 litres par personne pour la journée).
  • Dans la mesure du possible, ayez toujours un moyen de communication sur vous.
  • Une couverture de survie peut aussi vous rendre bien des services.
Equipement de randonnée

Être conscient des dangers de la montagne

La particularité de la montagne en randonnée

La montagne est un milieu hostile où il convient de rester humble et de ne pas se sur-estimer.

Les conditions climatiques en montagne peuvent changer très rapidement. Consulter la météo avant d’aller randonner en montagne est obligatoire.

En plaine, il est parfois possible de randonner en basket. En montagne, avoir un équipement de randonnée adapté est nécessaire.

Quelles que soient les heures de marche annoncées, toujours prévoir une marge et partir le plus tôt possible.

Eviter de partir seul (surtout lorsqu’on est novice) et toujours prévenir quelqu’un de son itinéraire qui pourra alerter si besoin.

Prendre des renseignements auprès des locaux et gardiens de refuge peut permettre d’anticiper une situation à risque.

Débuter en randonnée : les petits gestes qui sauvent

Voici quelques petits trucs à garder en tête :

  • Malaise: Les jambes qui flageolent ? Hypoglycémie ? Se poser et prendre le temps de boire de l’eau et manger quelque chose
  • Le soleil tape fort ? Mal de tête ? Penser à boire régulièrement de l’eau pour éviter la déshydratation
  • En cas d’orage: 1/ s’éloigner de tout objet métallique 2/ s’abriter dans une cabane, sous un rocher 3/ si pas d’abri possible, se mettre pieds joints et s’accroupir en prenant ses genoux dans ses bras.
  • Pour éviter la surcharge, le poids du sac ne doit pas dépasser 20% du poids du randonneur : soit 10kg pour une femme pesant 50kg et 16kg pour un homme de 80kg.
  • Adapter vos vivres et protections en fonction du pays. En forêt tropicale, un anti-moustique n’est parfois pas de trop, dans un désert, prévoir plus d’eau etc.
Les règles de base - Randonnée en France

Je vous souhaite de merveilleuses randonnées en France et dans le Monde !

Vue sur le Mont Blanc du Col d'Emaney - Vallée du Trient

Benoît Richer

Blogueur Photographe Voyageur, je voyage, je m'aventure et je partage. J'espère que vous aurez envie de vous étonner avec moi, commenter et me faire part de vos ressentis !
Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

30 Partages
Tweetez
Partagez27
Enregistrer3
Partagez