Se lancer dans de nouvelles aventures, de nouveaux projets n’est jamais facile (en tout cas pour moi !) …et pourtant ils nous font grandir.

“J’y vais, j’y vais pas” cette peur qui naît avant même de partir. Parfois notre amie, parfois une ennemie, elle peut aussi être garante de notre sécurité : Affronter ses peurs et les dompter ne se fait pas en un jour. L’inquiétude des autres pourrait même nous faire passer à côté de belles opportunités. Il faut lui donner la juste place.

Avant tout, préparer son aventure c’est se faire plaisir, commencer à se projeter, penser équipement et arrêter de trouver des prétextes pour ne pas partir.

Cet été, j’ai donc décidé d’affronter mes peurs, mes doutes et d’avancer.

Se lancer en solo pour affronter ses peurs

L’objectif de ce début de vacances était pour moi de reprendre le vélo et me lancer seule en kayak. Je ne cherchais pas l’exploit sportif, simplement de goûter au plaisir de réussir et profiter d’une activité qui était jusqu’alors anxiogène (et pour le coup, j’en ai réuni deux).

Plantons le décor : Oudon/Ancenis, Pays de la Loire, cadre séduisant entre champs, forêt, bords de Loire : un chouette combiné proposé par Location Kayak Loire empruntant la route de la Loire à vélo, 11kms à vélo / 8kms en kayak.

L’expérience peut paraître anodine pour certains mais reprendre le vélo après plus de dix ans et se lancer sur la route fut une étape pour moi.

Sur les Bords de Loire à vélo

Rassurée sur ma monture ? pas du tout, pourtant au fil des lézards, des chevaux, des mouettes, des cormorans, des barrières et des précieux conseils de Mathieu…les kilomètres ont glissé : un vrai régal de jouir seule de cette escapade : reprendre confiance en soi.

C’était sans compter sur « the cherry on the cake » : le retour en kayak, coucher de soleil sur la Loire, les derniers pêcheurs, les vaches, les oiseaux, les ruines, les bateaux. Ces derniers vous offrent des petites sensations où être seule au milieu de nulle part entourée par on ne sait pas trop quoi devient flippant : vive les remous ! 2h de balade à mon rythme, seule avec moi-même entourée de Mère Nature.

L’été commence bien avec la fierté de réussir : une douce saveur.

Être accompagné pour se dépasser

Partir une semaine avec des inconnues dans les Hautes Alpes direction la vallée de la clarée : une aventure proposée par Copines de Voyage (l’occasion de vous en parler dans une autre publi).

A vrai dire je ne savais pas trop à quoi m’attendre si ce n’est que j’allais en prendre plein les yeux, retrouver le plaisir de rencontrer, de partager avec d’autres nanas dans le même mood que moi. Ici, c’est le côté rando en montagne qui m’a attiré, yoga et méditation de la pure découverte.

Dans mon élan d’expérimentation (un besoin de me tester ? je ne sais toujours pas), je me suis offerte une mise en jambe avec une descente sportive de la Guisane.

Bienvenue en airboat avec Eaurigine dans une eau venue des glaciers soit 8°. Polaire, combi, parka, chausson, gilet, casque enfilés, me voilà prête à embarquer et à faire corps avec mon kayak.

Naviguer en eau vive alors que tu perds ta souplesse avec la combi nécessite de comprendre comment évoluer dans l’eau, appréhender les rochers, maîtriser sa rame et j’en passe. Pour ma part, ce sera marche arrière, crise de rires et partage d’une expérience.

Laura en airboat_Affronter ses peurs

Le lendemain « l’expédition » commence. En premier, on travaille le dépouillement en ne gardant que le strict nécessaire. Je voyage léger de base, ceci dit on trouve toujours quelque chose dont on peut se passer. Pour moi se sera lessive tous les jours : qui dit minimum d’affaires, dit organisation et optimisation. A la fois aventure humaine, c’est aussi une aventure personnelle. Rachel, notre guide locale (RandoZen Serre Chevalier) a repoussé nos limites, croyant en nous, en nos capacités.

Apprendre sur soi, sur qui l’on est, peut-être une rencontre qui fait peur : c’est aussi l’occasion de se rendre compte de qui l’on est réellement, ce que l’on peut améliorer, ce que l’on peut changer, ce que l’on peut approfondir… un voyage de l’intérieur : un essorage voir un nettoyage comme le dit si bien Rachel.

Montagnes de Maurienne

J’ai découvert la méditation et le yoga dans un cadre idyllique : se poser, prendre du temps pour soi face aux montagnes, aux lacs d’altitude, aux troupeaux de moutons, aux vautours ; un rendez-vous en zen altitude. Je me suis découverte et libérée.

Je suis rentrée bien.

Utiliser ses expériences et réussites pour affronter ses peurs

Après une bonne dose de détente, me voilà repartie vers une dose d’inconnu sur une semaine sportive en montagne.

Un peu d’hésitation avant de me lancer : la peur de ne pas y arriver et pourtant une féroce envie de m’éclater sur cette programmation : rando, cheval, canyoning, via ferrata, escalade, parapente.

Comment gérer ma peur du vide dans tout ça ?
1- Avoir un guide rassurant à portée de main. (Maurienne Sensations : Merci)
2- S’entourer de copines rassurantes. (et ce même si je pars avec des inconnues, il sommeille toujours dans le groupe une perle)
3- Utiliser ce que l’on a appris la semaine précédente : Respirer, Croire en soi, Affronter ses peurs et Se dépasser.

Si la semaine a commencé à la cool avec 2h de rando à cheval (au fil de mes rencontres équestres, je finis par diminuer mes craintes, de mauvaises expériences petites me font redouter ses compagnons de balade, pour le coup, j’ai quand même fini par glisser de ma selle à cause d’un cheval qui se détend un peu trop: c’est une expérience), le deuxième jour nous avons attaqué fort avec le canyoning.

Laura dans les montagnes
Paysage de montagne

Est-ce inné de marcher dans le vide et de s’élancer dans l’eau glacée ? (pour ce parcours découverte qui se termine dans la baignoire de Belle et Sébastien, nous avons eu des toboggans et sauts de 1 à 4m : cela procure déjà de belles sensations).

La via ferrata a eu son lot d’émotions, même mon moniteur ne me pensait pas capable d’affronter la deuxième partie de la voie plus sport : et bien je l’ai fait, et j’en suis heureuse ! Nous étions deux à douter et nous nous sommes lancées ensemble : quel bonheur d’avoir cru en nous ! L’escalade au Rocher des Amoureux n’a été qu’une formalité ou presque après ce vagabondage au-dessus de l’eau.

Le plus compliqué est de faire confiance à son corps et accepté de faire confiance à ce que la nature nous propose (ici la roche). Avant, je pensais ne pas avoir de force dans mes bras, finalement j’ai hissé mon mètre soixante-quinze jusqu’à une dizaine de mètres : en me faisant confiance, je suis pleine de ressources.

Je ne l’ai découvert qu’à mon retour mais ce combiné m’a permis de profiter pleinement de mes activités. Mes peurs bien qu’elles soient présentes, se sont gérées avec simplicité : rire, chanson et dérision (allez savoir pourquoi mais « Maya l’abeille » a été mon tub numéro 1 perchée au-dessus des gorges du Grand Vallon, à chacun son tub).

Je trouverai toujours des embûches sur le chemin mais chacune aura sa solution. Qui aurait pu prédire que je m’élancerai à 2300m d’altitude en fin de semaine ?

Affronter ses peurs grâce au parapente
Affronter ses peurs grâce à la Via Ferrata

 


Affronter mes peurs et repousser mes limites m’auront permis de grandir durant l’été.

Mon trouillomètre est toujours là et pourtant j’adore le mettre au défi. Je me suis retrouvée et j’ai pu rétablir mon équilibre intérieur. Je suis rentrée riche et je continue de surfer sur la vague.

Depuis ces aventures, j’ai essayé l’aviron, j’ai fait mon premier bivouac, je saute de rocher en rocher comme un bouquetin, et vous prépare une aventure spéciale 77.

Lancez vous : profitez de ce que vous offre la vie, vous allez “kiffer”.


Laura #crapouillauddesbois

Je suis un peu trouillarde sur les bords et pourtant j’aime me lancer dans de nouvelles expériences, découvrir de nouvelles choses tout en affrontant mes peurs : j’en sors grandie ! On pourrait me renommer le crapouillaud des bois puisque c’est en pleine nature que je me sens le mieux. Un fabuleux terrain de jeu !
Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

53 Partages
Tweetez
Partagez52
Enregistrer1
Partagez