Pour moi qui suis blogueur, avoir internet en voyage est une nécessité. C’est ce qui me permet de rester en contact avec vous, envoyer de belles photos et de vous écrire dans mon blog.

Et puis outre l’aspect professionnel, avoir internet en voyage facilite souvent la vie: plus besoin de louer un GPS pendant les road-trips, maman peut même me contacter en visio si elle le souhaite (et quand elle saura faire ), on garde l’accès à tout plein d’applications très utiles ; bref, être connecté a révolutionné mes voyages.

Alors j’ai bien quelques petits trucs et astuces que je partagerai volontiers avec vous dans ce billet, mais pour faire encore mieux, j’ai demandé à mes collègues blogueurs de vous partager aussi les leurs ! 8 Blogueurs Voyage ont gentiment répondu à l’appel et vous livrent leurs bons plans et infos pour avoir internet en voyage un peu partout dans le monde.

Europe, Canada, Japon, Uruguay, Bolivie, îles du Pacifique, Nouvelle Zélande ou Australie, gratuit, payant, pas cher, vous saurez tout pour profiter de la toile un peu partout dans le monde !

Un boitier wifi à louer ou acheter avant de partir

Pour nous, le bon plan est de prendre avec soi un boitier wifi avant le départ.

Certaines sociétés telles que Phenix Telecom expédie le boitier directement chez vous après l’avoir commandé sur internet, et il fonctionne dans plus de 110 destinations. C’est parfait pour les personnes qui voyagent dans différents pays. Dès que vous passez la frontière, il suffit de redémarrer le boitier pour qu’il se connecte au réseau local.

Lors de notre dernier voyage en Corée du Sud nous avons pu activer le boitier dès la descente de l’avion et ainsi avoir du Wifi absolument partout dans le pays (même dans le métro !). C’est vraiment pratique pour consulter internet pendant la journée (trouver son chemin, réserver un hôtel etc…) et en plus le boitier a une bonne autonomie. Néanmoins, la data par jour n’est pas illimitée, et à un moment le débit baisse. C’est donc une bonne option pour accéder à internet de manière ponctuelle, mais pas pour regarder vos clips préférés sur Youtube !

De retour en France, il suffit de renvoyer le boitier via l’enveloppe fournie et pré-affranchie hyper pratique !

Pour vous: 10% de réduction sur le boitier de Phenix Telecom avec le code promo POVECHAM

Sharone et Maxime

Blogueurs Voyage, Povécham

Pochevam en Corée du Sud

Un boitier wifi à récupérer en arrivant dans le pays

Suivant les pays où l’on se rend en voyage, avoir un accès internet en complément de son forfait mobile est plus ou moins utile. Soit parce que vous êtes en Europe et donc votre forfait français fonctionne sans surcoût pour le web, soit vous pouvez facilement attendre d’être connecter au wifi. Mais lorsque le pays en question a une langue et une écriture très différente de la vôtre, avoir internet dans sa poche est vite utile pour trouver son chemin ou se faire comprendre.

Lors d’un voyage de 3 semaines au Japon en 2016, j’ai utilisé le Pocket Wifi. Le principe est simple, c’est une carte 4G dans un boitier wifi. La 4G est partagée via wifi sur votre smartphone, tablette… Plusieurs personnes peuvent être connectées en même temps. Ce boitier avec une autonomie d’une dizaine d’heure vous suit la journée (il était dans le sac à dos pour ma part).

Là où le service est vraiment bien pensé pour le client c’est dans le fonctionnement global : vous réservez le Pocket Wifi par internet lors de la préparation de votre voyage, vous le récupérez directement à l’aéroport de Tokyo à votre arrivée. La mise en place est simplissime.  A la fin de votre séjour, vous le redéposez avant d’embarquer. Cela m’a couté environ 100 € pour 3 semaines. Cela m’a évité de devoir trouver une carte sim locale, de comprendre comment cela fonctionne et m’a permis d’avoir tout le temps une connexion. Voici le site où je l’ai réservé : https://www.japan-rail-pass.fr/services/pocket-wifi

Romain

Blogueur Sport Outdoor et Voyage, Les Pieds sur Terre

Romain du blog Les Pied Sur Terre

Une carte SIM pour avoir internet en voyage

Surveiller les bons plans en France avant de partir

Lors de la préparation de notre roadtrip en Europe, nous nous posions la question d’internet sur la route. Nous n’avions rien prévu à la base, en se disant qu’on profiterait de la wifi dans certains endroits. Puis, nous sommes tombés sur une vente privée Free super intéressante. Pour 2,99 euros, le célèbre opérateur low-cost proposait un forfait avec sms/appels illimités, 20GO d’internet en France mais surtout 25GO par mois à l’étranger ! Ceci était valable en Europe mais aussi au Canada, aux Etats-Unis ou encore en Nouvelle-Zélande (voir la liste complète sur leur site).

Il est actuellement à 19,99 euros par mois, mais n’hésitez pas à profiter des ventes privées pour y souscrire ! Nous avons donc pu utiliser Internet en Nouvelle-Zélande mais également pendant notre roadtrip en Europe ! Quand nous ne pouvions pas profiter de la Wifi, nous mettions notre smartphone en partage de connexion et pouvions poster des articles sur le blog, ou encore alimenter nos réseaux sociaux sans problème ! La connexion était plutôt bonne, d’ailleurs bien meilleure à l’étranger qu’en France.

Pour à peine 20 euros vous pouvez donc utiliser Internet presque partout dans le monde grâce à ce forfait Free, qui plus est sans engagement ! Une aubaine pour ne pas se ruiner en forfait en voyage, mais pour tout de même profiter d’une connexion internet fiable !

Marion et Flo

Blogueurs Voyage, The Travelling Shed

Internet en voyage - Marion au travail dans le van

Internet en voyage: consulter les locaux pour voir les bons plans

Internet en voyage c’est à la fois ce que je cherche et ce que je fuis. Car en tant que blogueur on a besoin d’internet pour voyager et en tant que voyageur j’aime me déconnecter. Alors en tant que blogueur voyageur je suis tiré entre les deux.

Souvent je me contente du WIFI dans les lieux publics et les hébergements, mais cette fois-ci en Uruguay je l’ai joué autrement.

Je restais plus longtemps au même endroit et n’avais pas internet, il fallait que je puisse travailler alors je me suis tourné vers la solution : acheter une carte SIM. Il y a deux compagnies principales et on m’en conseille une « il y a de bonnes offres chez eux ». Je m’exécute et achète dons une carte SIM sans engagement et là c’est le jackpot ! On me propose une offre spéciale « fêtes de fin d’année », pour 6€ j’ai le droit à 30Go pour 10 jours. C’est bien trop même avec trois téléphones et un ordinateur branchés dessus. Je pense avoir eu de la chance mais quand je veux renouveler il y a déjà une nouvelle offre spécial « été » : 7€50 les 40Go pour 10 jours…

Bref, si vous souhaitez avoir internet avec vous durant vos voyages, surveillez les offres promotionnelles !

Moran

Blogueur Voyage, Rencontre Le Monde

Internet en voyage - Laguna Rocha - Rencontre Le Monde

Vous aimez les articles collaboratifs ? Par ici, 10 expériences de Carnavals à travers le monde !

Lorsque nous étions en Bolivie, les wifi des hébergements ou des restaurants étaient catastrophiques (ou inexistants). On a alors décidé d’acheter une carte SIM locale. On a tout d’abord demandé aux habitants, quel opérateur fonctionne le mieux en Bolivie et ils ont été unanimes : Entel. Seul souci, chez Entel en Bolivie, il faut fournir sa carte d’identité bolivienne pour avoir une carte SIM… Nous n’en avons évidemment pas. Mais en allant directement dans le point de vente officiel, ils peuvent nous vendre une carte SIM avec notre passeport. Cool ! On fait ça, à nous internet !

En Bolivie, on capte généralement bien et un peu partout les réseaux 3G et parfois même 4G. J’ai d’ailleurs créé un site internet pour une structure touristique uniquement avec une carte sim. Le propriétaire de la structure m’a prêté une clé 4G  dans laquelle j’ai mis la carte SIM. J’ai connecté cette clé 4G en USB à mon ordinateur et j’ai été bluffé. La vitesse était hallucinante en comparaison de tout ce qu’on avait pu tester comme Wifi en Bolivie.

Ce qui est aussi très intéressant avec la carte sim, c’est qu’il suffit d’en avoir une seule pour faire un partage de connexion avec d’autres smartphones. Si on n’est pas trop gourmand et qu’on utilise les bons réglages et les bonnes applications sur son smartphone, on peut naviguer sur internet une bonne partie de la journée pour moins de 0,2€.

Timothée

Blogueur Voyage, Faim De Voyage

Thimothée du blog Faim De Voyage

Les bons plans « carte SIM » des îles du Pacifique

Dans les îles du Pacifique, le wifi n’est pas chose courante hors des hôtels de luxe. Parfait pour déconnecter, mais si vous y restez vraiment longtemps et souhaitez tout de même skyper avec mamie Lucette, il y a une solution : acheter une carte sim locale.

Pour les Tonga, il y a le choix entre Digicel et l’opérateur local, mais Digicel fait très souvent des offres promotionnelles, et j’ai très souvent eu 1GB de data gratuit le week-end. En dehors de cela, 2GB pour 1 mois coûte 36TOP (13€) et 5GB pour 2 mois coûte 49TOP (18€).

Aux Fiji, les principaux opérateurs sont Vodafone et Digicel. Si vous souhaitez surtout de l’internet et que vous restez longtemps, le mieux est d’acheter une « data sim » que vous mettrez dans votre téléphone, utilisé alors comme hotspot wifi. Vodafone a une offre 50Go jour/50 Go nuit pour un mois à 50 F$ (20€), l’offre Digicel est équivalente mais légèrement plus chère.

Aux Vanuatu vous avez Digicel ainsi que l’opérateur local TVL. A Port Vila, la capitale nous avions du Wi-Fi dans l’hostel (ce qui était une révolution pour nous) mais dans les îles extérieures Digicel capte bien. Si vous prenez la SIM à l’aéroport en arrivant il y a des offres spéciales, sinon la simcard seule coûte 3000 VT (23€) ce n’est pas donné ! Le prix du GB est correct, et vous pouvez aussi acheter des pass 24H de data illimité. Dans ces trois pays avec les offres Digicel, il y a souvent le data illimté sur les  applications sociales (Facebook, Instagram, et parfois d’autres).

En Nouvelle-Calédonie, il n’y a qu’un opérateur (Mobilis) et il faut se rendre à un bureau de poste (OPT) pour acheter une carte sim prépayée. Celle-ci coûte 6 195Fr (51€) dont 3000 Fr de crédit à  utiliser en appels, SMS ou en achetant des pass internet 1h (0,75€) ou 24h (3,35).

Vous l’aurez compris, l’internet mobile dans le Pacifique, ce n’est pas si simple et plutôt cher (sauf aux Fiji) !

Rory

Blogueuse Voyage, Rory Travels Anywhere

Internet en voyage - Haapai-27

Chercher les enseignes qui proposent le wifi gratuit

Internet gratuit en Australie

C’est lorsqu’on voyage qu’on se rend compte que le wifi gratuit et illimité en France, c’est un sacré avantage ! C’est pendant mon voyage en Australie que j’ai pu m’en rendre compte. Entre les prix insensé pour quelques mégas de données, des wifi payants dans les campings ou des réseaux bridés (en données ou en temps) dans les grandes chaînes, il a fallu rusé…

Et c’est en profitant d’un spot gratuit pour dormir, à l’arrière d’une station service que j’ai trouvé mon bon plan : les magasins Bunnings ! Il s’agit d’une chaine de magasins de bricolage en tout genre. Et il offre à leurs clients un wifi gratuit, illimité et plutôt de bonne qualité.

C’est alors que j’ai pu surfer tranquillement depuis mon van toute la soirée.

Autant dire que par la suite, dès que j’avais un besoin urgent d’internet, direction le parking des magasins Bunnings pour en profiter !

Et maintenant, dès que je voyage et que j’entre dans un magasin, je vérifie toujours s’ils ont du wifi… Juste au cas où il y aurait une bonne nouvelle !

Elodie

Blogueuse Voyage, Mes Souvenirs De Voyage

Blog Mes Souvenirs De Voyage

Internet gratuit en Nouvelle Zélande

Arrivant du Japon et repartant pour Hong Kong (deux îles ultra connectées), nous nous demandions comment nous allions trouver internet en Nouvelle Zélande, l’archipel qui compte plus de moutons que d’habitants… pendant un périple de plus de 5 000 km à travers les deux îles, en van aménagé.

Finalement, même dans les villes les plus reculées ou les endroits improbables, on peut trouver du wifi gratuit ! Sans parler des Mac Do et autres Starbucks qui comme partout proposent du wifi pour les consommateurs, d’autres endroits proposent du wifi, et la plupart du temps sans code d’accès. Sympa les kiwis, on peut se connecter depuis le parking !

New World est un supermarché local, 100% néo zélandais, et plutôt bien implanté sur le territoire (environ 150 magasins, cf photo). Mieux implantées que les supermarchés, les bibliothèques municipales offrent du wifi gratuit, et également du courant pour recharger nos appareils ! Et enfin, les stations essence BP proposent du wifi également. En bref, la Nouvelle Zélande est très très bien connectée, et ça coute gratuit !

Vanille et Olivier

Blogueurs Voyage, Snooze Again

Internet en voyage - New World en Nouvelle Zélande

Trucs et astuces pour avoir internet en voyage

Tous ces trucs et astuces pour avoir internet en voyage sont valables. Après, tout dépend de l’utilité que vous avez d’internet et le budget que vous souhaitez y consacrer.

Même si se procurer une carte SIM locale me semble être souvent la solution la mieux adaptée et l’une des moins onéreuses, le fonctionnement du pays peut être différent et cela vaut la peine de se renseigner via des forum ou en posant la question à des locaux en arrivant. Parfois, même des opérateurs français proposent des offres intéressantes, ce qui permet de s’en sortir encore mieux !

De mon côté, je profite d’internet dans les auberges, hôtels, cafés et souvent lorsque je reste chez l’habitant. Dans certains pays comme Cuba, acheter une SIM est réservé aux locaux et internet n’est de toute façon accessible que sur la place du quartier avec une carte internet à acheter sur place. C’est bon marché mais il faut le savoir !

A chaque voyage, je me renseigne sur la règle du pays et en fonction du type de voyage que je fais (itinérant, en tente, auberges, chez l’habitant…), je choisis la meilleure solution pour moi.

Lorsque je suis beaucoup sur la route et loin des endroits pour me connecter gratuitement, j’utilise un petit routeur WIFI (un « boitier ») que j’ai acheté en Indonésie pour 30$ et dans lequel je viens glisser une carte SIM locale. Depuis le temps que je l’ai, il est rentabilisé et je ai donc uniquement la carte SIM à payer. Après le coût est variable: en Indonésie, pour 10$ j’avais eu internet tout mon voyage. En Afrique du Sud, cela m’avait coûté environ 90€ pour 3 semaines mais j’avais pu utiliser mon téléphone comme GPS tout du long ; top pour un road-trip !

Les avantages de ce boitier:

  • Acheté en Indonésie en 2014, il était vraiment très bon marché. Aujourd’hui, on en trouve pas cher sur le web.
  • Juste une SIM locale à acheter uniquement pour les DATA et hop ! On a internet partout.
  • On peut y connecter tous ses appareils, voire être plusieurs connectés dessus en même temps.
  • Jusqu’à maintenant, le débit a toujours été au top ! Limite meilleur que sur le portable lui même.
Internet en voyage - Infographie

J’espère que tous ces éléments vous seront utiles et vous permettront de sélectionner la solution qui vous correspond pour rester connecté et avoir internet en voyage !

Un GRAND MERCI à mes amis blogueurs pour avoir partager leurs expériences, leurs infos et leurs bons plans.

Si vous avez aimé, n’hésitez pas à partager  !


Benoît Richer

Blogueur Photographe Voyageur, je voyage, je m'aventure et je partage. J'espère que vous aurez envie de vous étonner avec moi, commenter et me faire part de vos ressentis !
Pour moi qui suis Blogueur, avoir Internet en Voyage est une nécessité. 8 Blogueurs Voyage se sont joint à moi et livrent leurs expériences, leurs bons plans, leurs trucs et astuces pour rester connecté en voyage.

Commentaires

Commentaires

Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

Tweetez
Partagez97
Enregistrer4
Partagez1
+1
102 Partages
%d blogueurs aiment cette page :