Pendant mon tour de France 2017, j’ai eu à coeur de mettre en valeur des petites entreprises du terroir, raison pour laquelle je suis allé visiter la Confiserie des Hautes Vosges (CDHV) à Plainfaing.

En plus, après quelques randonnées dans ce superbe massif, aller recharger les batteries en bonbons naturels vosgiens me tentait plutôt bien. Je ne fus pas déçu !

A travers mes reportages, je souhaite montrer l’avènement d’un nouveau tourisme : la visite de petites entreprises ou le tourisme industriel. Les entreprises qui m’intéressent sont celles qui font le choix de la qualité, avec une certaine idée du respect de leur environnement et qui ont choisi le tourisme comme un moyen de survivre ou de se développer.

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Le coin des voyageurs et sur proposition de Mathilde la Mordue de voyage  et dont le thème du mois est (roulement de tambour) le « patrimoine industriel » 

CDHV - Confiserie des Hautes Vosges

31 ans d’Histoire

La Confiserie des Hautes Vosges (CDHV) a été créée à Plainfaing il y a 31 ans.

C’est le père de Fabienne, auparavant débardeur dans les forêts vosgiennes, qui en 1986, monte cette petite entreprise de bonbons qui est aujourd’hui l’entreprise la plus visitée du secteur agroalimentaire avec plus de 200.000 visites annuelles !!!

Dans les années 70, ce débardeur a l’opportunité de travailler avec son beau-père dans la préparation de cacahuètes grillées et c’est ainsi que commence sa carrière de confiseur. Il rachète ensuite la confiserie d’Epinal et c’est avec l’ancien propriétaire qu’il se formera aux techniques anciennes pendant près de 10 ans !

Lorsqu’il crée finalement CDHV (Confiserie des Hautes Vosges) en 1986, il est tout d’abord grossiste, puis ne souhaitant pas entrer sur le marché des supermarchés, il décide de vendre en direct au consommateur gourmand. Il commence sur les marchés, puis directement sur le site de fabrication, enfin en ligne sur internet.

Aujourd’hui ce sont 330 tonnes de bonbons par an qui sont produits et en famille !

Confiserie des Hautes Vosges - Découpe manuelle de certains bonbons

Famille et terroir

Fabienne m’accueille donc dans la Confiserie des Hautes Vosges. C’est la Responsable Administrative et Communication de CDHV. C’est aussi la fille du créateur de l’entreprise.

La Confiserie des Hautes Vosges est résolument une entreprise familiale. Je croise un cousin, le beau-frère, l’oncle etc. Tous sont passionnés par leur entreprise et se donnent à fond ! Même si chacun a son rôle, tout le monde a son mot à dire. L’ambiance est très chaleureuse.

CDHV tient aussi à rester une entreprise du terroir local: les produits primaires servant à la fabrication des bonbons sont achetés en Alsace (tout proche) et c’est sur la base de recettes de 1954 que ces délicieux bonbons des Vosges sont créés. Produits de qualité, naturels et locaux, c’est le crédo de CDHV et c’est à plusieurs reprises pendant la visite que fièrement cette « dénomination des Vosges » sera défendue par rapport à d’autres entreprises peu scrupuleuses qui n’en ont que le nom (Vous en connaissez au moins une c’est certain !).

Confiserie des Hautes Vosges - Vosges Terroir

Visiter la Confiserie des Hautes Vosges

Les étapes de la visite

CDHV se trouve sur la commune de Plainfaing, à quelques kilomètres de Corcieux, en plein milieu du Parc Naturel Régional des Vosges. Un grand parking permet à tous types de véhicules de se garer gratuitement pour aller visiter la Confiserie.

La visite est gratuite et même si c’est difficile de résister, il n’y a aucune obligation d’acheter. La durée de la visite est de 30-45 min ; s’en suivent un petit « musée », puis le magasin.

Après avoir pris la file sous un préau construit à cet effet, j’entre dans la première salle de visite avec un petit groupe d’une quinzaine de personnes.

Première salle de la visite de la Confiserie des Hautes Vosges

La première surprise est que c’est clairement très pro. Micro à la joue, film en boucle sur un écran dans le fond, la présentatrice décrit, non sans humour, l’histoire et les premiers éléments de la fabrication de ces bonbons des Vosges. Nous en apprenons plus sur l’histoire de l’entreprise, sur les produits eux-mêmes et même sur les concurrents.

Devant nous, une salarié transforme manuellement des plaques de confiserie en poches de bonbons prêts à l’emploi. Les machines tournent, c’est très impressionnant. La présentation dure environ 10min.

Confiserie des Hautes Vosges - Machine d'empaquetage de bonbons

C’est finalement assez petit et même si les machines sont assez bruyantes, les équipiers échangent facilement pour connaître le moment où nous pourrons passer à l’étape suivante, la plus intéressante, celle de l’élaboration du bonbon.

Tout le monde est prêt, nous passons alors dans la salle d’à côté où Damien nous attend, aidé par un jeune saisonnier, pour nous montrer la préparation d’une pâte de bonbon vosgien à la menthe.

Confiserie des Hautes Vosges

Il faut tout d’abord cuire le sucre, puis le glucose est ajouté. Le mélange doit atteindre 100°C.

Confiserie des Hautes Vosges - Cuisson du glucose et du sucre

Une fois la température atteinte (le confiseur a clairement du nez pour ça), le mélange est versé délicatement sur une table. il peut alors ajouter les arômes, puis travailler la pâte à la main.

Confiserie des Hautes Vosges - Versement du mélange sur une table
Confiserie des Hautes Vosges - Travail de la pâte à bonbon

Il faudra une dizaine de minutes pour verser l’arôme naturel et travailler la pâte afin de bien le répartir. La pâte est ensuite prête à passer dans une machine avec des emporte-pièces à la forme du bonbon que le confiseur souhaite créer.

Confiserie des Hautes Vosges - Machine à bonbons (emporte-pièces)
Confiserie des Hautes Vosges - Visiteurs autour de la machine a mettre les bonbons en forme

Une fois la pâte passé dans la machine avec les emporte-pièces, nous pouvons voir les petits bonbons passer sur un tapis dans une espèce de souffleuse où ils sont refroidis avant de tomber dans une machine qui finira de les refroidir et fera tomber toutes les poussières de bonbon.

Séance goûtage ! Sitôt prêt, sitôt manger et avec plaisir ! Qui n’aime pas les bonbons ici !?

Confiserie des Hautes Vosges - Présentation des bonbons prêts à goûter

Un petit musée et quelques panneaux explicatifs nous rappellerons ce que nous venons de voir ainsi que les valeurs de l’entreprise. Le magasin de vente des fameux bonbons est ensuite là pour ravir les visiteurs, en goûter plus, tester de nouveaux goûts ou tout simplement combler son envie de bonbons.

Confiserie des Hautes Vosges - Musée du bonbon CDHV et fin de la visite

Pourquoi il faut aller visiter la Confiserie des Hautes Vosges ?

  • CDHV est un incontournable de la région, connue et reconnue de tous, un emblème vosgien !
  • La visite est gratuite, super pro et faite dans la bonne humeur.
  • Il est toujours intéressant d’aller voir une production et le travail d’une entreprise de l’intérieur. On en apprend beaucoup et si ce sont des bonbons en plus, c’est une autre bonne raison.
  • Il faut que je le dise: je suis gourmand. Mais franchement, je dois bien avouer que les bonbons CDHV sont délicieux. Et quand on voit comment ils sont produits, ça donne envie.
  • C’est une bonne attraction, ça change des activités traditionnelles, c’est ludique et intéressant.

Informations pratiques

CDHV

44 Habaurupt, 88230 Plainfaing
Téléphone : 03 29 50 44 56

Visite individuelle sans réservation
tous les jours (sauf dimanche et jours fériés)
de 10 à 12 H et de 14 à 18 H

Visite par groupe sur réservation en téléphonant au 03 29 50 44 56
GPS : 48:08:48N – 7:00:38E

Confiserie des Hautes Vosges - Musée du bonbon CDHV et fin de la visite

Je suis vraiment super content d’avoir été visité la Confiserie des Hautes Vosges ! Visite très intéressante, chouette ambiance et je dois bien l’avouer, je suis reparti avec quelques délices qui m’ont accompagné sur tout le restant de mon tour de France ! J’ai même fait des heureux un peu partout, de la Suisse aux Deux Sèvres !

Un merci tout particulier à Fabienne pour son accueil chaleureux et pour avoir répondu à toutes mes questions. Un grand merci aussi pour ne pas m’avoir laissé partir les mains vides et pour tous ces délicieux bonbons dont je me suis délecté cet été !

J’espère que vous ne pensez pas que c’est ce qui m’a donné d’écrire un article !? Allez si un peu, je dois bien l’avouer, ils sont délicieux ces bonbons !


Benoît Richer

Blogueur Photographe Voyageur, je voyage, je m'aventure et je partage. J'espère que vous aurez envie de vous étonner avec moi, commenter et me faire part de vos ressentis !

Commentaires

Commentaires

Colombie - Parc de Tayrona

Est-ce que tu veux partir en vadrouille avec moi !?

Si tu veux recevoir les news du Blog 

n'hésite pas à t'inscrire ci-dessous !

Je t'emmène en voyage !?

Bravo ! Je t'emmène avec moi !

Tweetez
Partagez33
Enregistrer6
Partagez2
+1
41 Partages
%d blogueurs aiment cette page :